pour qui ?

Il peut arriver que des compétences psychomotrices soient mises à mal pour des raisons diverses, et induisent des difficultés affectives, relationnelles, dans l’exécution harmonieuse des gestes ou encore dans les apprentissages. 

Ces difficultés peuvent alors s’exprimer par la présence :

  • d’une instabilité ou une hyperactivité psychomotrice,
  • d’une pulsionnalité difficilement gérée, ou à l’inverse d’une inhibition,
  • d’un recours à un imaginaire envahissant ou, au contraire, pauvre ou figé,
  • de difficultés à s’organiser dans le temps, dans l’espace, …
  • de difficultés à utiliser son corps de manière harmonieuse (« maladresse »,... )
  • de difficultés de communication, 
  • de perturbations dans les processus d’attachement et/ ou de séparation,...

Il est important de noter que des difficultés psychomotrices légères peuvent apparaître chez chacun d’entre nous. Cela est normal et dépend de circonstances très diverses.  Mais lorsque ces difficultés apparaissent trop souvent, qu'elles gênent l'enfant dans son quotidien et que celui-ci en souffre, ou si elles inquiètent son entourage, il peut être intéressant de solliciter l’avis d’un psychomotricien, qui proposera alors un bilan.